Warning!

To participate in one of our programs you must be registered with Le Pays d\'en Haut! You will find the registration form by clicking on this link!

Ascension du Kilimanjaro, 5895 m

Afrique, Tanzanie - Tanzania

Period :

Eté et Hiver

Price :

From 4140 €

Difficulty :


Physical Condition :

Technical level :

Group :

From 10 to 12 personnes

Duration :

10 jours

Quelques photos...

Le prix du programme comprend le vol aller-retour depuis l'Europe, et les 744 US dollars de taxe d'entrée et d'ascension du Parc National du Kilimanjaro. Sur les pentes du Kilimandjaro, les trois itinéraires classiques d’ascension sont la voie Marangu, la voie Machame, et la Traversée du Kilimandjaro, le terme " voie " désignant là un sentier bien tracé. Si la Traversée est trop ardue pour être proposée avec de bonnes chances de succès, et si la voie Marangu, aux refuges surpeuplés (cette voie est surnommée la "Coca-Cola route"), est bien trop monotone pour motiver le marcheur, la voie Machame offre la plus belle variété de paysages, de la jungle de Machame Gate aux pentes de cendres du cratère sommital, avec un retour par la voie Mweka permettant une descente rapide en limitant la fatigue inhérente à ce type d’ascension. Fatigue, direz-vous ? Effectivement, l’ascension, même si elle est à la portée de tout randonneur bien préparé, n’est pas de tout repos. Le dernier camp est à 4600 m d’altitude, et le sommet à 5895 mètres, aussi le choix de l'encadrement est crucial, comme l’est la préparation physique préalable.

La première ascension du Kilimandjaro fut l'oeuvre des explorateurs Hans Meyer et Ludwig Purtscheller, en 1889.

J 1 Vol Europe - Kilimanjaro Airport. Accueil à l’aéroport. Transfert en minibus privé de Kilimandjaro Airport à votre hôtel, à Arusha, au pied du Mont Meru. Nuit à l’hôtel.



J 2 Machame Gate ( 1830 m ) – Machame Hut ( 3005 m )

Transfert en 4x4 privé d’Arusha à la porte du Parc, Machame Gate ( 1 H 00 ‘ de route puis de piste ). Le 4x4 traverse de nombreux petits hameaux cultivant café et bananes, camphres et figues. A la porte du Parc, les porteurs pèsent et se répartissent les charges, pendant que votre guide gère la partie administrative : collecte des dollars à remettre au bureau des rangers, établissement des permis d’ascension. Lorsque toute l’équipe tanzanienne est prête, vous commencez votre montée vers le premier camp, Machame Hut, au cœur de la Forêt de la Pluie, à la végétation luxuriante : fougères géantes, plantes grimpantes, Usnea (lichens parasites) entourent les troncs des Podocarpus et Juniperus (cèdre africain). La forêt abrite des antilopes et léopards, très discrets, de nombreux singes bleus et écureuils, et de remarquables oiseaux tels le Turaco aux ailes rouge foncé. Après 5 heures de marche à un rythme volontairement lent (250 mètres à l’heure), coupées par une pause casse-croûte, vous atteignez le site de campement de Machame Hut, situé près d’une petite baraque de tôle hébergeant un ranger du Parc. Campement.

Étape de 5 heures. Dénivelé montée : DM = + 1175 m. Dénivelé descente : DD = 0.



J 3 Machame Hut – Shira Hut ( 3810 m )

Après une heure de marche, le sentier quitte la Forêt de la Pluie, et zigzague sur de petites croupes rocheuses, avec de très belles vues sur le Mont Meru. Vous traversez la lande d’altitude, peuplée de petits rongeurs, tels les hyrax. La flore est caractéristique : séneçons géants, bruyères, lobéliacées ( fleurs d'origine préhistorique pouvant atteindre 10 mètres de hauteur ). Au bout du chemin, le campement de Shira Hut, au cœur du plateau d’altitude. Du camp, très belle vue sur le sommet du Kilimandjaro et ses glaciers. Campement.

Étape de 4 heures. DM = + 805 m. DD = 0.



J 4 Shira Hut – Barranco Hut ( 3950 m )

Après une nuit où la température s’abaisse légèrement en dessous de 0 degrés Celsius , le sentier ensoleillé est un régal : vous verrez de superbes plantes de haute altitude comme l'orpin, l'alchémille et l'immortelle; quelques élans (antilopes à cornes en spirale) peuvent être observés vers 4200 mètres d’altitude. Le Kibo (Kilimanjaro) domine les plateaux qui culminent à un petit col à 4410 mètres d’altitude, col atteint en deux heures de marche depuis Shira Hut. De là, il est possible de rallier directement le prochain campement, mais nous vous conseillons de suivre la trace qui contourne la très belle Lawa Tower, 4520 m. Descente au campement de Barranco Hut, placé au fond de la combe du Grand Barranco (Grand Canyon), qui collecte une grande partie de l’eau de fonte et les précipitations du versant Sud du Kili. Campement.

Étape de 5 heures 30. DM = + 710 m. DD = - 570 m.



J 5 Barranco Hut – Barafu Hut ( 4600 m )

Peu après le départ, le sentier escalade le mur du Barranco, zigzaguant dans la pente où les porteurs font preuve d’un extraordinaire sens de l’équilibre, charge sur la tête, imperturbables malgré l’étroitesse du chemin. Ensuite, empruntant le « Kibo South Circuit » , avec de très belles vues sur les glaciers de Heim et Kersten, vous atteignez la petite vallée de Karanga, dernier point d’eau pour les prochaines trente-six heures. Les porteurs font le plein d’eau pour la cuisine et la boisson, et après le repas de midi, le sentier, raide durant un court instant, devient quasiment horizontal jusqu’au carrefour des sentiers de Mweka, Horombo et Barafu. En deux heures de montée, finissant sur des moutonnements rocheux, la trace atteint le site de campement de Barafu (Barafu signifie neige en swahili). Situé sur une épaule de l’arête de Stella, Barafu est un site assez venté, et la température extérieure peut descendre à – 8 degrés au cœur de la nuit. Quel contraste avec les 28 à 30 degrés en journée à Arusha !. Après l’installation des tentes et une petite collation, vient le repas du soir servi tôt pour laisser plus de temps pour récupérer dans le duvet.

Étape de 5 heures 30. DM = + 980 m. DD = - 330 m.


J 6 journée de repos à Barafu Hut ( 4600 m )
Une journée compléte de récupération.
Détente, lecture, musique, sieste, boissons, un seul maitre mot : se reposer, pour s'acclimater pour la grande étape du sommet.


J 7 Barafu Hut – sommet du Kilimandjaro ( Uhuru Peak, 5895 m ) – Barafu Hut – Mweka Hut ( 3090 m )

Une grande journée de 6 heures 30 d’ascension et 5 heures de descente.

Minuit sonne. Émergeant du duvet, vous buvez un thé chaud, et partez vers le sommet du Kibo à la lumière des frontales : quelques moutonnements rocheux, puis la trace monte doucement sur un terrain assez stable de cailloux et cendres, où la marche reste aisée. Les glaciers Rebmann et Drecken scintillent sous la lune, et le guide marche doucement dans la pente, le sommet est encore loin… Vers 5400 mètres, la pente devient plus soutenue, jusqu’à Stella Point, 5700 m, où l’arête Stella rejoint la crête sommitale, au bord du cratère. De là, une bonne heure de marche à la lumière de l’aube conduit au sommet du Kili : sur votre gauche les tours de glace des glaciers Sud, sculptées par le soleil équatorial, à droite le cratère illuminé par les premiers rayons du soleil, et enfin, après un dernier ressaut, Uhuru Peak, 5895 m, point culminant du Kilimandjaro et du continent africain, atteint vers 6 heures 30 du matin.

Moments intenses favorisés par une température qui s’adoucit rapidement et vous permet de passer une bonne demi-heure au sommet avant d’entamer tranquillement la descente, très aisée de Stella Point à Barafu, car vous emprunterez les champs d’éboulis volcaniques situés à l’est de la trace de montée. A Barafu, collation et sieste avant de plier les tentes, et de poursuivre la descente par un très bon chemin jusqu’à Mweka Hut, 3090 m, où le repas du soir sera servi aussi tôt qu’à Barafu, pour vous permettre de dormir une dizaine d’heures bien méritées. Campement.

Étape de 11 heures 30 (5 heures 30 de Barafu à Stella Point, 1 heure de Stella Point au sommet, 2 heures 30 du sommet à Barafu, 2 heures 30 de Barafu à Mweka Hut). DM = + 1295 m. DD = - 2805 m.



J 8 Mweka Hut – Mweka Gate ( 1460 m ), transfert à Arusha

Vers 8 heures du matin, vous quittez le camp, situé à la limite supérieure de la « Rain Forest ». En deux heures et demie, par le nouveau sentier aménagé inauguré en 2002, vous atteignez Mweka Gate, où vous attendent les véhicules 4x4. Les rangers vous remettront les diplômes certifiant que vous avez atteint Uhuru Peak, et toute l’équipe tanzanienne embarque avec vous dans les 4x4 pour rallier Arusha. Accueil et installation à votre hôtel, repas de midi, puis cérémonie d’adieu et de remise des pourboires aux guides tanzaniens et porteurs. Fin d’après-midi libre. Repas du soir à l’hôtel. Nuit à l’hôtel.

Étape de 2 heures 30. DM = 0. DD = - 1630 m.



J 9 Arusha, journée libre, transfert à Kilimandjaro Airport, vol de retour vers l’Europe

Après un petit déjeuner reconstituant, la journée sera libre : visite d’Arusha, souvenirs, chaise longue à votre choix. Pour le repas de midi, non compris dans le prix du voyage, Arusha offre de nombreux restaurants.

En fin d’après-midi, transfert en minibus privé à Kilimandjaro Airport d’où vous vous envolerez en soirée vers l’Europe.



J 10 Vol de retour vers l’Europe

Le vol de Kilimandjaro Airport se pose à Amsterdam en début de matinée. Votre Guide de Haute Montagne français vous quitte là. D’Amsterdam, correspondance vers votre aéroport de départ où vous vous poserez en fin de matinée ou en début d’après-midi.





L’itinéraire donné ici n’est qu’indicatif, il pourra être modifié, entre autres, du fait:

- des problèmes de transports locaux

- des incidents, des intempéries

- de la décision d’une demi-journée de repos ou au contraire d’une étape rallongée

En tout état de cause, le Guide de Haute Montagne français reste seul juge et peut également modifier le programme pour tout impératif de sécurité.

* Le prix comprend :

- le billet aller-retour vers Kilimandjaro Airport, en classe économique sur ligne régulière, et les taxes d’aéroports

- la franchise de 20 kilos de bagages par personne sur le transport aérien

- l’accueil à votre arrivée à l’aéroport de Kilimandjaro Airport, avec transfert en minibus privé à votre hôtel, et, en fin de séjour, le transfert en minibus privé de votre hôtel à l’aéroport de Kilimandjaro Airport

- les transferts terrestres nécessaires au déroulement normal du programme, en minibus privé ou en 4x4 privé

- l’hébergement en hôtel à Arusha, confort équivalent à un hôtel deux étoiles français, en chambre double (deux nuits)

- la pension complète pendant le voyage, à l’exception des repas du premier jour, du repas du soir du septième jour, et des repas autres que le petit déjeuner le huitième jour.(compter 5 à 15 dollars pour un bon repas dans un restaurant). Durant le trekking, petit déjeuner et repas du soir sont servis chauds. Le repas de midi est un pique-nique froid.

- la taxe d’entrée (ou taxe d’ascension) du Parc National du Kilimandjaro, d’un montant de 744 US dollars

- l’encadrement de l’ascension par un Guide de Haute Montagne français, des Guides Tanzaniens professionnels Anglophones, un cuisinier, et trois porteurs par participant.

- tous les honoraires et frais du Guide de Haute Montagne français et des membres de l’équipe tanzanienne.

- la fourniture, durant l’ascension du Kilimandjaro, d’un caisson hyperbare de recompression, et d'un oxymétre.



* Le prix ne comprend pas :



- les assurances facultatives EUROP ASSISTANCE

- les boissons (sauf durant les journées de trekking où le thé accompagne les petits déjeuners et soupers)

- les dépenses d’ordre personnel

- les pourboires de l’équipe tanzanienne (cf plus loin le paragraphe * Pourboires, cadeaux)

- les repas du premier jour, le repas du soir du septième jour, et les repas autres que le petit déjeuner le huitième jour.(compter 5 à 15 dollars pour un bon repas dans un restaurant).

- les frais de visa

- l’équipement individuel

- d’une façon générale, tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “ le prix comprend “

La liste d’équipement est impérative, particulièrement en ce qui concerne les vêtements chauds, les conditions climatiques pouvant être rudes (entre - 15 °C et - 25 °C à l'aube le jour du sommet). Respectez également scrupuleusement les poids de bagages indiqués.



* BAGAGES:

L’ensemble de vos bagages doit être réparti dans deux sacs: un sac à dos et un sac marin avec cadenas (ou un grand sac de voyage, ou un grand sac de sports). Ne prenez pas de valise !

* Le sac à dos

C’est le sac qui voyagera avec vous en cabine, et que vous porterez chaque jour pendant l’ascension. Il ne doit pas être trop volumineux (35 litres MINIMUM, 50 litres MAXIMUM), et contenir ce qui est lourd et fragile durant le vol international, et ce qui peut être utile durant les transferts: veste, livres et revues, médicaments personnels, trousse de toilette, très bonnes lunettes de soleil, etc... Identifiez-le, à l’intérieur et à l’extérieur, avec vos nom et adresse.

Les mesures de sécurité étant très strictes sur les vols vers la Tanzanie, vous n’y placerez aucun des objets suivants:

- ciseaux ou objets coupants ou pointus

- couteau sous toutes ses formes

Tous ces objets doivent impérativement être mis dans le bagage en soute.

Pendant l’ascension du Kilimandjaro, ce sac que vous porterez contiendra le nécessaire de la journée. Sur place le guide vous indiquera ce que vous devez prendre avec vous pour chaque étape.

* Pochette anti - vol

Portée autour du cou ou en ceinture: passeport, certificat de vaccination contre la fièvre jaune, devises, carte de crédit, papiers personnels, la clef du cadenas de votre sac marin.

* La taxe d'ascension du Kilimanjaro (744 US dollars) est comprise dans le prix du voyage. Vous n'avez aucun supplément à payer.

* Les sacs plastiques sont totalement interdits en Tanzanie, utilisez des Tuperwares.





N'oubliez pas non plus d'emmener d'Europe les US dollars pour les pourboires de l’équipe tanzanienne : privilégiez les petites coupures (pas de billet de 100 US dollars).

Il est difficile de retirer des US dollars dans les banques tanzaniennes ou dans les très rares distributeurs automatiques du pays.

* Le sac marin

C’est le sac qui voyagera dans la soute de l’avion. Pendant l’ascension, il contiendra les affaires que vous n’utiliserez pas pendant la journée. Transporté par les équipes de portage, vous le retrouverez à l’étape du soir.

Le poids de ce sac ne doit pas dépasser 20 kilos durant le vol international. Respectez scrupuleusement ce poids limité.

Confié aux porteurs durant l’ascension du Kilimandjaro, il ne devrait pas excéder une quinzaine de kilos.

Fermez votre sac marin par un cadenas durant le vol international, et identifiez-le, à l’intérieur et à l’extérieur, avec vos nom et adresse.



* Liste du matériel à ranger dans votre sac marin ou dans votre sac à dos le jour du départ

* Pour la tête

- un bon bonnet, très chaud, ou un passe - montagne

- un chapeau en toile pour le soleil et un foulard

- de très bonnes lunettes de soleil, à verres haute montagne

* Pour le buste

- chemise de coton ou T-shirt

- une chemise chaude ou une carline

- un pull-over

- une fourrure polaire épaisse, ou mieux, une veste en duvet

- contre le vent et la pluie: une veste coupe - vent imperméable avec un capuchon est indispensable. Le Goretex et le Micropore sont les meilleurs tissus.

* Pour les jambes

- un collant chaud type Damart

- un pantalon de montagne chaud, et un surpantalon en K-way ou Goretex

- un pantalon léger et un short

* Pour les mains (il fait entre - 15°C et - 25 °C à l'aube le jour du sommet)

- une paire de gants en laine

- une paire de moufles

- une paire de sous-gants, en fibre polaire ou en soie

* Pour les pieds

- chaussettes coton

- trois paires de chaussettes en laine

- de très bonnes chaussures de trekking

- une paire de chaussures légères pour les étapes à basse altitude, et pour les campements le soir

- des guêtres

* Les chaussures de trekking

Elles doivent être à tige montante pour une bonne tenue de la cheville. La semelle doit bien accrocher au terrain. Choisissez donc un modèle performant de chaussures doublées Goretex, à semelle Vibram, robustes, étanches, gardant les pieds au chaud, permettant un passage éventuel dans la neige.



* Divers

- un sac de couchage de très bonne qualité: la température nocturne sous tente peut descendre à - 8 °C à Barafu, dernier camp, situé à 4600 m d’altitude

- un drap - sac en soie, qui doublera le sac de couchage

- quelques barres énergétiques en complément pour les étapes les plus longues, et pour la journée du sommet

- une paire de bâtons de ski télescopiques

- une paire de lacets de rechange

- une lampe frontale avec 4 piles de rechange (on ne trouve pas de piles plates sur place), deux ampoules de rechange (pour le vol international, placez toutes vos piles dans votre bagage de soute)

- une trousse de toilette et serviette de bain

- un survêtement ou similaire pour la nuit

- sous-vêtements

- du papier toilette

- des serviettes humidifiées, type " Calinette "

- une gourde thermos d’un litre et demi minimum

- un couteau de poche genre Opinel (à placer dans votre bagage de soute)

- quelques sachets plastiques pour protéger vos affaires de l'humidité (notamment le sac de couchage)

- nécessaire à couture (à placer dans votre bagage de soute)

- appareil photo, pellicules, cartes mémoires

- un adaptateur pour brancher votre chargeur de cartes mémoires ou Téléphone portable sur les prises de courant des hôtels

- lecture pour l’étape

- une petite pharmacie individuelle comprenant tous les articles suivants :

- crème solaire haute protection, et stick labial

- crème répulsive anti-moustiques

- Élastoplast et double peau (Compeed), jeu de pansements adhésifs

- pince à épiler, petits ciseaux (à placer dans votre bagage de soute)

- vitamine C ou polyvitamine

- antidiarrhéique: Immodium, antiseptique intestinal: Intetrix, et Flagyl

- antalgique: Aspirine, Doliprane

- antinauséeux: Primpéran

- acétazolamide: Diamox

- collyre: Uveline ou Antalyre

- Coramine Glucose

- médicament pour la gorge: Locabiotal, Lysopaïne

- somnifère léger

- antibiotique à large spectre (prévoir huit jours de traitement)

- pommade Bétadine

- pommade anti-inflammatoire

- médicaments personnels

- traitement contre le paludisme

- Hydroclonazone + Micropur



Ce que vous pouvez donner aux porteurs en fin de trekking

La Tanzanie est un pays pauvre. Les guides et porteurs apprécieront les vêtements chauds (vieux pulls, vieux anoraks ou pantalons de ski, gants, bonnets, chaussettes chaudes) et aussi les vieilles baskets ou vieilles chaussures de randonnée, ou vieilles lunettes de soleil que vous voudrez leur laisser en fin de trekking (ces cadeaux vous permettront aussi de faire de la place dans vos bagages pour les souvenirs que vous ramènerez de Tanzanie).

- deux nuits à Arusha en hôtel, en chambre double, confort équivalent à un hôtel deux étoiles français. Comme dans tous les hôtels d’Arusha, il peut y avoir des coupures de l’eau chaude des douches. Deux participants par chambre.

- durant l’ascension, confortables tentes-dôme deux places. Deux participants par tente.

L’ascension du Kilimandjaro ne nécessite aucune technique, tout le parcours s’effectuant sur sentiers. L’arête sommitale peut présenter quelques courts passages sur névés faciles où la trace sera faite.

Vous êtes en bonne condition physique: bon marcheur, vous avez une bonne expérience de la randonnée en moyenne montagne dans les Alpes ou dans les Pyrénées, et vous entretenez votre forme par la pratique bihebdomadaire d’un sport d’endurance: course à pied, natation ou vélo.

Caractéristiques du trekking: temps de marche moyen de 5 heures 40’ par jour / dénivelé positif journalier moyen des cinq journées d’ascension: 995 mètres de montée / rythme en montée: 250 mètres de dénivelé par heure en moyenne montagne, et 220 mètres par heure au-dessus de 4500 mètres d’altitude.

Formalités : ces informations, fournies pour les ressortissants français, sont données à titre indicatif : consultez les organismes officiels.

- Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au delà de la date de retour de votre voyage. Adressez également au PAYS D’EN HAUT, avec le solde de votre voyage, les photocopies des 6 premières pages de votre passeport.

- Pour obtenir votre visa, le moins coûteux actuellement est de le faire émettre à votre arrivée à l’aéroport de Kilimandjaro : il vous faudra vous munir de 50 dollars US en espèces (coût de 50 $ au printemps 2019, mais tarif sujet à modifications) et de deux photos d’identité.

Vous pouvez également obtenir votre visa auprès de l’Ambassade de Tanzanie, 13 avenue Raymond Poincaré, 75116 PARIS, TEL : 01 53 70 63 66, FAX : 01 47 55 05 46. Pour émettre votre visa, l'Ambassade vous demandera votre billet d'avion ; contactez-nous dès votre inscription pour nous indiquer que vous souhaitez recevoir votre billet d'avion trois semaines avant le départ, afin d'avoir un délai suffisant pour l'obtention du visa.

Attention : si vous volez sur Nairobi, vous devrez acquitter un visa pour l’entrée au Kenya + entrée en Tanzanie. Contactez l’Ambassade de Tanzanie, et l’Ambassade du Kenya (3, rue Freycinet 75116 PARIS TEL : 01 56 62 25 25 E-mail : paris@amb-kenya.fr).


Il est difficile de retirer des US dollars dans les banques tanzaniennes ou dans les très rares distributeurs automatiques du pays.

Votre Sécurité :

- Encadrement principal par un Guide de Haute Montagne Français, de Chamonix, avec 40 ans d'expérience des trekkings et ascensions en altitude, et à son actif de nombreuses ascensions du Kilimandjaro.

- Durant toute l'ascension, nous emportons un caisson de recompression CERTEX, une trousse de pharmacie adaptée à l'altitude, et un oxymètre.

- A notre sens, les bouteilles d'oxygène, souvent plus utilisées comme argument de vente que comme réelle sécurité ne sont pas nécessaires sur ce type d'ascension.

Voyons l'exemple de l'ascension de l'Everest : sur les pentes de l'Everest, les bouteilles d'oxygène ne sont pas utilisées de jour avant l'altitude 7800 mètres, et servent, la nuit précédant l'ascension de l'Everest comme confort de sommeil. En général, c'est au départ du dernier camp vers le sommet de l'Everest, à l'altitude 7900 mètres, que les futurs summiters prennent un flux constant d'oxygène. Donc, beaucoup plus bas, au Kilimanjaro, l'oxygéne n'est pas nécessaire.

- Grâce à là qualité de l'encadrement et de l,équipement alliés à une bonne gestion du rythme d'ascension, une très bonne hydratation, un équipement chaud, et un fort mental, près de 95 % de nos voyageurs atteignent le sommet du Kilimanjaro..