Warning!

To participate in one of our programs you must be registered with Le Pays d\'en Haut! You will find the registration form by clicking on this link!

Balcons de la Mer de Glace, randonnée glaciaire

Chamonix Mont-Blanc - France

Period :

de Juin à septembre

Price :

From 519 €

Difficulty :


Physical Condition :

Technical level :

Group :

From 5 to 6 personnes

Duration :

4 jours

Quelques photos...

La Mer de Glace, jonction des glaciers de Leschaux et du Géant, peut-être le plus connu de tous les glaciers français. Jusqu’à présent, elle n’était parcourue que par les cordées se rendant en refuge pour gravir les prestigieuses cimes qui l’entourent: les Drus et leurs " Flammes de Pierre ", l’Aiguille Verte, le Moine, les Grandes Jorasses, la Dent du Requin. Au pied de ces faces, dominant la Mer de Glace, un nouvel itinéraire est né en 1996, se glissant en balcon du Montenvers au refuge du Couvercle par le cirque de la Charpoua, itinéraire prolongé durant l'été 2001 jusqu'au refuge de Leschaux. Nous avons eu la chance en juillet 2001 d'être les premiers randonneurs à parcourir le nouveau tronçon reliant le Couvercle à Leschaux, expérience extraordinaire que nous voulons vous faire revivre avec une nuit dans le plus petit refuge gardé des Alpes Françaises, Leschaux, où vous goûterez l'accueil chaleureux de sa gardienne, amoureuse des Grandes Jorasses. Se prolongeant vers le cirque des Jorasses, puis vers le refuge du Requin, face à la chute de séracs du glacier du Géant, cette randonnée constitue la plus belle promenade d’altitude du massif du Mont-Blanc, alternant parcours sur sentier, via ferrata très aisée, et ballade glaciaire, avec, à chaque détour du chemin, des vues uniques sur le coeur du Massif. Un parcours bien rodé, des hébergements confortables, pour une première approche de la haute-montagne.

- Rendez-vous à 07 H 20 le premier jour (sauf pour les départs de juin et septembre : R.V. à 7 H 50), à Chamonix, devant la gare du Montenvers - ou train de la Mer de Glace - ( à ne pas confondre avec la gare SNCF, située à 200 mètres ). Nous partirons tout de suite prendre le train à crémaillère du Montenvers: effectuez tous vos achats ( vivres de course, ... etc ) la veille du départ.



- Séparation au même endroit, vers midi le quatrième jour.



J 1 Rendez-Vous à Chamonix, devant la gare du Montenvers, à 07 H 20 (sauf pour les départs de juin et septembre : R.V. à 7 H 50)

Par le train à crémaillère du Montenvers, nous accédons facilement à la gare du Montenvers, altitude 1909 mètres. Descente par les fameuses échelles vers la Mer de Glace. Encordés, nous traversons facilement le glacier vers les moraines de sa rive droite. Sous l’arête des Flammes de Pierre, les premières échelles donnent accès au sentier du cirque de la Charpoua. Nous nous élevons rapidement au-dessus de la Mer de Glace, et de ses sinuements réticulés par les bandes de Forbes. Au détour du chemin, apparaît le versant Sud des Drus: la vue sur ce sommet phare de l’alpinisme contemporain est impressionnante, et le cirque de la Charpoua, enchâssé entre ses hautes murailles, d’une beauté sauvage. Peu après, le sentier devient “ via ferrata “: encordés, nous parcourons les échelles et rampes qui louvoient dans le bastion du socle du Moine. Les marmottes ne sont jamais très loin, la vue s’ouvre sur la Vallée Blanche, et, après une dernière montée raide, apparaît le refuge du Couvercle, 2687 m, posé en balcon face aux Grandes Jorasses. Nuit au refuge.

Étape de 6 heures. DM = + 928 m. DD = - 150 m.



J 2 Du Couvercle à Leschaux.

Passant près de la Pierre du Couvercle, la trace aboutit au facile glacier de Talèfre, illuminé par les premiers rayons du soleil. Sa traversée conduit au sentier qui descend vers la Pierre à Bérenger, énorme bloc de granit fiché au bord d’une moraine. Peu avant la Pierre, sur la gauche, le sentier devient « via ferrata », cables et échelles rayent une grande dalle de granite. Au-dessus, à nouveau, un sentier, parfois enneigé, traverse vallons et moraines jusqu’aux dernières échelles qui conduisent à la petite cabane métallique de Leschaux, bien protégée des avalanches du printemps sous son auvent rocheux. Si vous avez lu « Retour à la Montagne » de Roger Frison-Roche, vous retrouverez, intact, le charme de ce petit refuge, dominé par l’écrasante face Nord des Grandes Jorasses. Nuit au refuge.

Étape de 4 heures. DM = + 190 m. DD = - 521 m.



J 3 De Leschaux au Requin.

Un sentier aérien, quelques échelles et une corde fixe dans un cône de déjection permettent de rejoindre le glacier de Leschaux, où peuvent parfois se voir des “ tables glaciaires “. Descente du glacier de Leschaux, pour un petit cours de géomorphie glaciaire. Nous suivons le cours du glacier de Leschaux jusqu’à sa confluence avec le glacier du Tacul. Traversée d’une zone tourmentée pour rejoindre le glacier du Tacul. Casse-croûte, avant de poursuivre notre route vers le refuge du Requin (2516 m), sur un glacier peu crevassé, puis sur un itinéraire raide alternant échelles et sentier.

Étape de 5 heures. DM = + 520 m. DD = - 360 m.



J 4 Retour à Chamonix

Descente des échelles, face à la chute de séracs du glacier du Géant. Descente de la partie supérieure de la mer de Glace, passage près des Dalles de l'Envers, puis descente de la partie basse de la Mer de Glace, où la trace zigzague entre les crevasses, pour rejoindre le Montenvers, terme de notre parcours. Descente en train à Chamonix. Séparation à Chamonix vers midi.

Étape de 3 heures. DM = + 150 m. DD = - 757 m.



L’itinéraire donné ici n’est qu’indicatif: votre guide mettra tout en œuvre pour vous permettre de réaliser l’intégralité du programme prévu, mais comme toujours en montagne, les impondérables existent - mauvais temps, conditions de gel - et peuvent modifier le déroulement de la randonnée. N’en veuillez pas à votre guide s’il est amené à modifier le parcours: l’impératif de sécurité prime sur tous les autres.

* Le prix comprend: du lieu de rendez-vous à celui de la séparation, dans le cadre du déroulement normal du programme:

- l’encadrement par un Guide de Haute Montagne et ses frais ( vivres, hébergements, déplacements )

- le matériel collectif spécifique: radio de liaison avec les organismes de secours en montagne, pharmacie collective, matériel de sécurité et d’orientation ( couvertures de survie, cordes, cartes, altimètre, boussole, GPS )

- le prêt gracieux d’un casque, et d’un baudrier spécial pour les raids avec traversées de glaciers

- la réservation des places dans les refuges pour les différentes étapes du groupe

- l’hébergement et la demi-pension en refuge gardé, du premier jour au soir au quatrième jour au matin inclus

- le déplacement aller-retour en train de Chamonix au Montenvers



* Le prix ne comprend pas:

- les assurances facultatives EUROP ASSISTANCE

- les vivres de course

- les boissons dans les refuges

- les dépenses personnelles

- les déplacements supplémentaires liés à une modification du programme pour raisons météorologiques ou nivologiques

- le transport du lieu de domicile au lieu de rendez-vous, et le transport du lieu de séparation au domicile

- d’une façon générale, tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “ le prix comprend “

Rappel: Vous bénéficiez du prêt gratuit d’un baudrier dont vous êtes responsables durant la randonnée. Dès votre arrivée à l’étape, rangez le dans votre sac, à l’abri des tentations.

Vous pouvez louer en magasin l’équipement technique suivant: chaussures d'alpinisme, piolet, bâtons de ski télescopiques, crampons avec "Antibottes". Insistez pour que le loueur vous montre la mise en place des crampons et faites ajuster les crampons à vos chaussures.

Un matériel en bon état est gage de sécurité.

Nous vous indiquons dans cette liste toutes les astuces pour gagner du poids.


Se vêtir:

* la tête

- un foulard

- un passe-montagne ou un bon bonnet (l'un ou l'autre, pas les deux !)

- une casquette légère pour le soleil

- des lunettes de glacier, ou de très bonnes lunettes de ski



* le buste

- sous-vêtements en coton ou laine ou " Mac "

- une chemise chaude à manches longues: sur glacier, les avant-bras doivent être protégés

- une fourrure polaire épaisse

- pour le vent et les bourrasques, une veste coupe-vent en Gore Tex ou Micropore avec capuche est indispensable.

N'emmenez surtout pas de sweat-shirts ou pull-overs, lourds et inutiles.



* les jambes

- un collant très léger pour la nuit

- un pantalon de montagne en toile légère déperlante, ample et confortable

- un surpantalon imperméable en nylon ou en Gore Tex

- un bermuda ou un short très léger, agréable par beau temps sur les sentiers



* les pieds

- une paire de chaussettes de laine, une paire de chaussettes en coton

- une paire de guêtres, pour éviter que la neige n’entre dans les chaussures (proscrire les stop-touts, inefficaces au-delà d’une heure de marche dans la neige)



* les mains

- une paire de gants en laine ou fourrure polaire

- une paire de surmoufles en nylon ou Gore Tex, ou une paire de très bons gants étanches de ski ou d'alpinisme





Dans votre sac à dos:

- une paire de chaussettes de laine de rechange et des sous-vêtements de rechange

- une trousse de toilette très légère ( une mini-serviette de bain, dimensions maximales 40 x 40 cms / un petit savon de Marseille / une dose de shampoing, maximum 30 grammes / un peigne (pas de brosse) / un tout petit tube de dentifrice (en vente en pharmacie), et une brosse à dent / pour les messieurs, un rasoir jetable + un mini tube de mousse à raser de moins de 50 grammes (en vente en pharmacie) ), un tout petit peu de papier toilette, trois sacs plastique pour le rangement

- une lampe frontale légère à diodes (poids maximum 100 grammes) munie d’une pile alcaline neuve. Ne prenez pas de lampe frontale à ampoule classique, beaucoup trop lourde.

- une paire d’espadrilles très légères pour le refuge (normalement, excepté en Autriche, chaque refuge fournit des sabots ou espadrilles)

- un drap sac en soie (surtout pas de drap sac en coton, beaucoup trop lourd) : option facultative, les refuges ne fournissant que des couvertures de laine (n’emmenez pas de sac de couchage).

Attention, pour un raid en Suisse (notamment Chamonix-Zermatt), en Italie ou en Autriche, le drap sac est obligatoire.

- une gourde (1 litre et demi minimum) légère, isotherme si possible

- un couteau de poche type Opinel

- une mini-pharmacie individuelle: crème solaire et stick labial, élastoplaste + " double peau ", Doliprane, collyre Uveline, Locabiotal et Lysopaïne, Immodium, boules Quiès ou Ear, médicaments personnels.

- une couverture de survie (moins de 60 grammes)

- un plastique étanche contenant: carte d’identité ou passeport, contrat d’assurance, Euros (pour vos boissons ou dépenses personnelles en refuge, munissez-vous d'Euros, acceptés même en Suisse / la carte bancaire est rarement acceptée, même en France)

- carte de membre du Club Alpin Français ou de la Fédération Française de la Montagne si vous l’avez (dans ce cas, signalez-le à votre guide)

- appareil photo, batteries, cartes mémoire

- Micropur ou Hydroclonazone





Matériel technique:

- un sac à dos d’une contenance de 50 à 60 litres (poids maximum 2200 grammes / évitez absolument de prendre un sac à armature en aluminium ou autre métal, beaucoup trop lourd). Pour votre confort, il doit comporter une courroie de fixation abdominale, des bretelles larges et confortables, une attache porte-piolet.

- un piolet léger (longueur du manche: de 60 à 70 cms)

- une paire de crampons préalablement réglés à vos chaussures. Attention: pas de crampons à fixation automatique sur des chaussures à semelles semi-rigides (ce type de crampons ne s’adapte que sur des semelles rigides). Vos crampons doivent impérativement être équipés d’Antibottes ( plaques plastiques positionnées sous le crampon, en contact avec la neige lorsque vous marchez, permettant d’éviter la formation d’un sabot de neige qui annulerait l’accrochage des crampons sur la pente ). Normalement, tout magasin de sports louant des crampons les équipe systématiquement d’Antibottes.

- une paire de chaussures d'alpinisme imperméables, en cuir ou à coques plastiques, à semelles rigides ou semi-rigides. Nous vous conseillons de tester vos chaussures sur sentier avant votre voyage LE PAYS D’EN HAUT, et de penser à protéger efficacement les zones de frottement dès le jour du départ avec de l’Élastoplaste.

Proscrire totalement les chaussures de trek ou de grande randonnée, inadaptées et dangereuses par temps froid en altitude.

Un participant non équipé de chaussures d'alpinisme, et dont les crampons ne seraient pas munis d’Antibottes, ne sera pas autorisé à participer au programme.

- une paire de bâtons de ski télescopiques, facilitant la marche sur glacier non technique, ou sur sentier.

Trois nuits en refuges confortables, en dortoirs

Ce parcours est totalement déconseillé aux personnes souffrant du vertige.

Ce programme ne nécessite aucune autre technique que celle de savoir marcher. Votre Guide de Haute Montagne vous apprendra les rudiments techniques nécessaires à la progression sur glacier, la marche en crampons et l’encordement. En dehors des sentiers, vous progresserez en cordées, conseillés et assistés par votre guide.

Pour apprécier pleinement ce programme, votre condition physique doit être du niveau suivant: bonne condition physique, pratique régulière d’un sport d’endurance ( course à pied, natation, vélo ). Si ce n’est pas le cas, durant les deux mois précédant le départ, courir 30 minutes 3 fois par semaine.

Le temps moyen de marche est de 5 heures par jour, hors arrêts, sur une base moyenne de 300 mètres de montée à l’heure.