Warning!

To participate in one of our programs you must be registered with Le Pays d\'en Haut! You will find the registration form by clicking on this link!

Les Glaciers de la Vanoise, randonnée glaciaire

Vanoise - France

Period :

de Juin à Septembre

Price :

From 902 €

Difficulty :


Physical Condition :

Technical level :

Group :

From 6 to 8 personnes

Duration :

7 jours

Quelques photos...

Au départ de Pralognan-la-Vanoise, c’est une grande boucle au coeur du Parc National, parfois glaciaire, parfois en moyenne montagne, qui vous attend. Au coeur du parcours, les Dômes du Génépi, de l’Arpont, de Chasseforêt, des Sonnailles, aux noms évocateurs, composent la plus vaste calotte glaciaire d’Europe. C’est sur ces immensités, entre ciel et terre, que nous vous proposons de marcher, avant de descendre vers les vallons sauvages où se cachent marmottes et bouquetins. Ce raid dans un massif protégé de toute agression est tout simplement un hymne à la nature.

J 1 Rendez-Vous à Pralognan, altitude 1418 mètres, devant l'Office du Tourisme, à 11 H OO. Chemin 4x4 du Pont de la Pêche, altitude 1764 mètres, porte d'entrée du Parc National. Après une petite montée raide jusqu'à l'alpage de la Motte, le vallon de Chavière, où coule le Doron de Valpremont, s'ouvre devant nous: nous le remontons jusqu'au refuge de Péclet Polset, altitude 2474 mètres.

De très belles vues sur notre sommet du lendemain, le Dôme de Polset, ponctuent la montée vers ce sympathique refuge où nous passerons nos deux premières nuits en montagne.

Étape de 5 heures. Dénivelé en montée de l'étape: DM = + 1056 m. Dénivelé en descente de l'étape: DD = 0.



J 2 Au petit jour, sinuant au-dessus de la cuvette du Lac Blanc, le sentier nous mène aisément au col du Soufre, 2819 m, où nous prenons pied sur le glacier de Gébroulaz. La remontée du glacier, peu incliné et peu crevassé, vous permettra d'acquérir facilement la technique de la marche en crampons et de la progression en cordée, jusqu'au sommet du Dôme de Polset, 3326 mètres. De la cime, la vue s'étend jusqu'au Mont-Blanc. Plus proche de nous, la calotte glaciaire, superbe épine dorsale du massif de la Vanoise, s'étire sur une quinzaine de kilomètres, et nous pouvons déjà contempler l'itinéraire que nous emprunterons ces prochains jours. Nous rentrons au refuge par la voie de montée. Nuit au refuge de Péclet Polset.

Étape de 5 heures 30. DM = + 852 m. DD = - 852 m.



J 3 Cette très belle étape de moyenne montagne nous fait traverser du versant " Tarentaise " au versant " Maurienne " du massif, par le passage sauvage et peu fréquenté de la brèche de la Croix de la Rue ( 2883 m ). L'étape étant courte et exempte de glaciers, nous pourrons prendre notre temps au fil de la sente, après un lever tardif et un petit déjeuner dégusté au soleil, privilèges rares en randonnée glaciaire. Du refuge de Péclet Polset, après un court passage commun avec le GR 55, la trace remonte des vallons et moraines où se cachent parfois chamois et bouquetins, jusqu'à la brèche, merveilleux belvédère sur les 3697 mètres de la Dent Parrachée. Descente vers le fond d'Aussois, et courte remontée finale vers le refuge de la Dent Parrachée, 2511 mètres. Nuit au refuge.

Étape de 4 heures. DM = + 609 m. DD = - 572 m.



J 4 L'aube approche quand nous quittons le refuge: alpages, moraines et éboulis nous mènent au petit glacier du Fond, où nous nous encordons. Une traversée en pente douce, puis une ultime pente, plus raide, et nous atteignons le col de Labby, 3328 mètres. Là commence la célèbre descente du glacier de la Mahure, sous l'immense face Nord de la Dent Parrachée: la trace évite aisément les cavités bleues des crevasses, passe à distance de quelques séracs, et quitte le glacier vers son front de fonte, à 2600 mètres d'altitude. Nous rejoignons le refuge de l'Arpont, 2309 m, soit par le sentier de la chapelle Saint-Laurent, soit par la sente plus abrupte du lac de l'Arpont. Nuit au refuge.

Étape de 6 à 7 heures. DM = + 867 m et DD = - 1069 m, par le lac de l'Arpont, ou DM = + 1026 m et DD = - 1228 m par la chapelle Saint-Laurent.



J 5 Étape splendide dans un cadre très sauvage. Du refuge, quitté avant l'aube, le sentier franchit aisément de petites barres rocheuses, et aborde le glacier de l'Arpont vers 2700 mètres d'altitude. Après une longue remontée sous le soleil du matin, nous atteignons le col de l'Arpont, 3505 m. Nous y laissons nos sacs pour un court aller-retour au Dôme de l'Arpont, 3599 mètres, point culminant de notre raid. Retour au refuge de l'Arpont par le même itinéraire. Une journée magnifique de marche en altitude, des glaciers et paysages surprenants, et un refuge chaleureux pour clôturer notre première journée sur la plus grande calotte glaciaire d'Europe, que de souvenirs! Nuit au refuge de l'Arpont.

Étape de 7 heures. DM = + 1290 m. DD = - 1290 m.



J 6 Deuxième étape sur la calotte glaciaire. En contournant le Dôme et le lac de Chasseforêt, par le GR 5 puis par le glacier du Pelve, nous montons vers le col du Pelve, 2992 mètres. Une courte pente raide, et nous atteignons la Pointe du Dard, 3206 mètres, située au coeur du massif, face à la Grande Casse, 3855 mètres. La longue traversée légèrement descendante du glacier de la Roche Ferran nous emmènera à l'épaule de la Réchasse, 3050 mètres. La traversée de la calotte trouve là son terme, un dernier regard vers notre trace, sous peu recouverte par le vent et la neige des cimes, et seul vestige de notre passage sur ces immensités glaciaires, avant de descendre vers le col de la Vanoise et le refuge Félix-Faure, 2516 mètres.

Étape de 8 heures. DM = + 897 m. DD = - 690 m.



J 7 L'ultime étape de notre raid nous mènera au col de la Grande Casse, 3096 mètres, merveilleux point de vue sur la face Nord de la Grande Casse. Du refuge, un sentier bien tracé conduit au glacier qui ceinture le versant Ouest du col. Dans un décor grandiose, dominés par l'aiguille de l'Épéna et la Grande Casse, nous arrivons au col sans difficulté. Instants de contemplation des cordées d'alpinistes évoluant sur les 800 mètres du vertigineux toboggan glacé de la face Nord de la Grande Casse, Joie d'avoir traversé tout le massif, et nous redescendons vers Pralognan par le sentier du lac des Vaches et les chalets de la Glière.

Étape de 5 heures. DM = + 580 m. DD = - 1678 m.

Séparation à Pralognan en début d'après-midi.

L'itinéraire donné ici n'est qu'indicatif: votre guide mettra tout en oeuvre pour vous permettre de réaliser l'intégralité du programme prévu, mais comme toujours en montagne, les impondérables existent - mauvais temps, conditions de gel - et peuvent modifier le déroulement de la randonnée. N'en veuillez pas à votre guide s'il est amené à modifier le parcours: l'impératif de sécurité prime sur tous les autres.

* Le prix comprend: du lieu de rendez-vous à celui de la séparation, dans le cadre du déroulement normal du programme:
- l'encadrement par un guide de haute montagne et ses frais ( vivres, hébergements, déplacements )
- le matériel collectif spécifique: radio de liaison avec les organismes de secours en montagne, pharmacie collective, matériel de sécurité et d'orientation ( couvertures de survie, cordes, cartes, altimètre, boussole, GPS )
- le prêt d'un baudrier spécial pour les raids avec traversées de glaciers
- la réservation des places dans les refuges pour les différentes étapes du groupe
- l'hébergement et la demi-pension en refuge gardé, du premier jour au soir au dernier jour au matin inclus
( souper et petit déjeuner copieux, chauds et équilibrés, préparés par le gardien )

* Le prix ne comprend pas:
- les assurances facultatives EUROP ASSISTANCE
- les vivres de course
- les boissons dans les refuges ou gîtes d'étape ( dans certains refuges, l'eau n'étant pas potable, vous pourrez acheter de l'eau minérale ou du thé, pour les repas ou la gourde )
- les dépenses personnelles
- les déplacements supplémentaires liés à une modification du programme pour raisons météorologiques ou nivologiques
- le transport du lieu de domicile au point de rendez-vous, et le transport du lieu de séparation au domicile
- d'une façon générale, tout ce qui n'est pas indiqué dans la rubrique " le prix comprend "

Rappel: Vous bénéficiez du prêt gratuit d’un baudrier dont vous êtes responsables durant la randonnée. Dès votre arrivée à l’étape, rangez le dans votre sac, à l’abri des tentations.

Vous pouvez louer en magasin l’équipement technique suivant: chaussures d'alpinisme, piolet, bâtons de ski télescopiques, crampons avec "Antibottes". Insistez pour que le loueur vous montre la mise en place des crampons et faites ajuster les crampons à vos chaussures.

Un matériel en bon état est gage de sécurité.

Nous vous indiquons dans cette liste toutes les astuces pour gagner du poids.








Se vêtir:

* la tête

- un foulard

- un passe-montagne ou un bon bonnet (l'un ou l'autre, pas les deux !)

- une casquette légère pour le soleil

- des lunettes de glacier, ou de très bonnes lunettes de ski



* le buste

- sous-vêtements en coton ou laine ou " Mac "

- une chemise chaude à manches longues: sur glacier, les avant-bras doivent être protégés

- une fourrure polaire épaisse

- pour le vent et les bourrasques, une veste coupe-vent en Gore Tex ou Micropore avec capuche est indispensable.

N'emmenez surtout pas de sweat-shirts ou pull-overs, lourds et inutiles.



* les jambes

- un collant très léger pour la nuit

- un pantalon de montagne en toile légère déperlante, ample et confortable

- un surpantalon imperméable en nylon ou en Gore Tex

- un bermuda ou un short très léger, agréable par beau temps sur les sentiers



* les pieds

- une paire de chaussettes de laine, une paire de chaussettes en coton

- une paire de guêtres, pour éviter que la neige n’entre dans les chaussures (proscrire les stop-touts, inefficaces au-delà d’une heure de marche dans la neige)



* les mains

- une paire de gants en laine ou fourrure polaire

- une paire de surmoufles en nylon ou Gore Tex, ou une paire de très bons gants étanches de ski ou d'alpinisme





Dans votre sac à dos:

- une paire de chaussettes de laine de rechange et des sous-vêtements de rechange

- une trousse de toilette très légère ( une mini-serviette de bain, dimensions maximales 40 x 40 cms / un petit savon de Marseille / une dose de shampoing, maximum 30 grammes / un peigne (pas de brosse) / un tout petit tube de dentifrice (en vente en pharmacie), et une brosse à dent / pour les messieurs, un rasoir jetable + un mini tube de mousse à raser de moins de 50 grammes (en vente en pharmacie) ), un tout petit peu de papier toilette, trois sacs plastique pour le rangement

- une lampe frontale légère à diodes (poids maximum 100 grammes) munie d’une pile alcaline neuve. Ne prenez pas de lampe frontale à ampoule classique, beaucoup trop lourde.

- une paire d’espadrilles très légères pour le refuge (normalement, excepté en Autriche, chaque refuge fournit des sabots ou espadrilles)

- un drap sac en soie (surtout pas de drap sac en coton, beaucoup trop lourd) : option facultative, les refuges ne fournissant que des couvertures de laine (n’emmenez pas de sac de couchage).

Attention, pour un raid en Suisse (notamment Chamonix-Zermatt), en Italie ou en Autriche, le drap sac est obligatoire.

- une gourde (1 litre et demi minimum) légère, isotherme si possible

- un couteau de poche type Opinel

- une mini-pharmacie individuelle: crème solaire et stick labial, élastoplaste + " double peau ", Doliprane, collyre Uveline, Locabiotal et Lysopaïne, Immodium, boules Quiès ou Ear, médicaments personnels.

- une couverture de survie (moins de 60 grammes)

- un plastique étanche contenant: carte d’identité ou passeport, contrat d’assurance, Euros (pour vos boissons ou dépenses personnelles en refuge, munissez-vous d'Euros, acceptés même en Suisse / la carte bancaire est rarement acceptée, même en France)

- carte de membre du Club Alpin Français ou de la Fédération Française de la Montagne si vous l’avez (dans ce cas, signalez-le à votre guide)

- appareil photo, batteries, cartes mémoire

- Micropur ou Hydroclonazone





Matériel technique:

- un sac à dos d’une contenance de 50 à 60 litres (poids maximum 2200 grammes / évitez absolument de prendre un sac à armature en aluminium ou autre métal, beaucoup trop lourd). Pour votre confort, il doit comporter une courroie de fixation abdominale, des bretelles larges et confortables, une attache porte-piolet.

- un piolet léger (longueur du manche: de 60 à 70 cms)

- une paire de crampons préalablement réglés à vos chaussures. Attention: pas de crampons à fixation automatique sur des chaussures à semelles semi-rigides (ce type de crampons ne s’adapte que sur des semelles rigides). Vos crampons doivent impérativement être équipés d’Antibottes ( plaques plastiques positionnées sous le crampon, en contact avec la neige lorsque vous marchez, permettant d’éviter la formation d’un sabot de neige qui annulerait l’accrochage des crampons sur la pente ). Normalement, tout magasin de sports louant des crampons les équipe systématiquement d’Antibottes.

- une paire de chaussures d'alpinisme imperméables, en cuir ou à coques plastiques, à semelles rigides ou semi-rigides. Nous vous conseillons de tester vos chaussures sur sentier avant votre voyage LE PAYS D’EN HAUT, et de penser à protéger efficacement les zones de frottement dès le jour du départ avec de l’Élastoplaste.

Proscrire totalement les chaussures de trek ou de grande randonnée, inadaptées et dangereuses par temps froid en altitude.

Un participant non équipé de chaussures d'alpinisme, et dont les crampons ne seraient pas munis d’Antibottes, ne sera pas autorisé à participer au programme.

- une paire de bâtons de ski télescopiques, facilitant la marche sur glacier non technique, ou sur sentier.

6 nuits en refuges, en dortoirs.

* Ce programme ne nécessite aucune autre technique que celle de savoir marcher. Votre Guide de Haute Montagne vous apprendra les rudiments techniques nécessaires à la progression sur glacier, la marche en crampons et l'encordement. Vous progresserez en cordées, conseillés et assistés par votre guide.

* Pour apprécier pleinement ce programme, votre condition physique doit être du niveau deux étoiles ( tt ): bonne condition physique, pratique occasionnelle d'un sport d'endurance ( course à pied, natation, vélo ). Si ce n'est pas le cas, durant les deux mois précédant le départ, courir 30 minutes 3 fois par semaine.

Le temps moyen de marche est de 6 heures par jour, hors arrêts, sur une base moyenne de 300 mètres de montée à l'heure. Les 2 ème et 5 ème étapes s'effectuent en aller-retour depuis un refuge, sacs légers. Les 5 ème et 6 ème étapes comptent 7 ou 8 heures de marche, mais l'acclimatation à la marche en altitude obtenue durant les quatre premiers jours permet de les effectuer sans fatigue excessive.